Défendons une vraie « ePrivacy » pour l’entrepreneuriat en Europe

En tant qu’entreprise basée en France, avec des filiales en Allemagne et en Italie, Qwant est très fier d’être Européen, et ce avec succès.

Nous avons lancé notre moteur de recherche généraliste en 2013 en étant confiants sur le fait que les internautes européens choisiraient de basculer vers des services qui respectent pleinement leur droit à la vie privée, tel qu’il est reconnu par la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Nous avons fait nôtres ces valeurs européennes, non seulement en tant que citoyens, mais aussi en tant qu’entreprise. Elles nous aident à construire notre avantage concurrentiel.

En conséquence, depuis son tout premier jour Qwant a conçu des produits innovants avec une règle d’or : créer de la valeur d’usage et économique tout en collectant le moins d’informations personnelles possibles, afin que les utilisateurs puissent avoir confiance dans nos services et les utiliser. Des millions d’utilisateurs ont déjà adopté Qwant et notre croissance s’accélère constamment, ce qui montre un chemin à suivre pour beaucoup d’autres entrepreneurs.

Nous croyons que l’Europe est l’endroit où les entreprises créeront de l’emploi avec des innovations révolutionnaires basées sur ces nouveaux paradigmes. Mais les entreprises ne pourront pas le faire et concurrencer les acteurs dominants actuels si l’Union européenne ne fait pas respecter pleinement ses règles et ses valeurs. Nous devons défendre notre Charte, et placer haute la barre lorsqu’il s’agit de protéger les droits fondamentaux des internautes.

C’est pourquoi nous appelons le Parlement Européen à adopter les régulations les plus protectrices, qui permettent aux utilisateurs d’avoir confiance dans les services qu’ils utilisent. Le Règlement ePrivacy (COM(2017) 10 final / 2017/0003 (COD)) actuellement en discussion au Parlement européen doit affirmer que les Européens devraient toujours donner un consentement libre, explicite, spécifique et éclairé, lorsque des entreprises souhaitent collecter leurs données et les tracer sur Internet. Aucune autorisation ne devrait être présumée à partir de paramètres par défaut d’un navigateur ou d’une application. Les navigateurs, qui sont souvent proposes par les entreprises qui vendent de la publicité, doivent avoir l’obligation de protéger la vie privée de leurs utilisateurs. Cela exige qu’ils informent spécifiquement leurs utilisateurs à chaque fois qu’un tiers demande à installer de nouveaux cookies ou souhaite utiliser d’autres technologies de collecte de données, afin que l’utilisateur puisse prendre une décision éclairée et spécifique.

Nous demandons donc aux membres du Parlement d’adopter les amendements de la commission LIBE qui protègent les droits des utilisateurs, notamment les amendements 76, 78, 83, 523, 539, 540, 85, 583, 620, 645, et 655.

La commercialisation de publicités ne peut jamais excuser des pratiques par lesquelles des entreprises manquent de respect au droit des utilisateurs à une vie privée, et à leur libre choix. Qwant est une preuve vivante qu’il est possible de gagner du chiffre d’affaires sans  collecter et partager de données personnelles. Les entreprises devront s’adapter et respecter les droits fondamentaux des Européens si elles souhaitent faire affaires sur le marché européen, et la plupart le feront. Même avec les standards les plus hauts, le règlement proposé n’interdira pas de tracer des utilisateurs et de collecter des quantités excessives de données. Il demandera seulement que les utilisateurs autorisent une telle collecte et un tel traitement avec la connaissance la plus complète de ce qu’ils acceptent, à chaque fois qu’ils l’acceptent.

C’est pourquoi Qwant demande aux Membres du Parlement et aux décisionnaires de l’Union européenne d’adopter un nouveau règlement qui respecte les valeurs européennes et par lequel les utilisateurs peuvent avoir confiance dans les services qu’ils utilisent. Nous attendons l’innovation, la  concurrence et la vie privée qu’un règlement ePrivacy fort offrira aux entreprises européennes et aux consommateurs européens.