Qwant sur le plateau de BFM Business

Après son lancement officiel en Allemagne, Qwant  continue sur sa lancée.

Jean-Manuel Rozan s’est rendu hier  (11.03.14) sur le plateau de Hedwige Chevrillon pour Le Grand Journal sur BFM Business. Dans un contexte où la prise de conscience devient mondiale  ( Affaire Snowden, NSA/PRISM…) le co-fondateur et président de Qwant a souhaité s’exprimer sur le respect de la vie privée et ses enjeux.

Dans cette première partie de l’interview Hedwige Chevrillon et Jean-Manuel Rozan abordent le sujet du respect de la vie privée, de la neutralité du net, et la construction d’alternatives en Europe.

JMR : « Les directions que prenaient l’internet étaient claires […] [il] s’éloignait de l’intention originale d’internet qui est d’être neutre et de donner tout le pouvoir et tout le savoir à l’utilisateur. »

Parmi les principaux fondements de Qwant, que sont  la neutralité et le respect de ses utilisateurs, Jean-Manuel tient à rappeler que Qwant « a voulu prouver qu’on pouvait faire différemment ».

JMR : « Des individus dans le monde entier vont comprendre qu’ils ont besoin de retrouver leur indépendance et leur souveraineté digitale »

Qwant  à l’échelle européenne, lancement en Allemagne et prochaines étapes de son expansion.

L’invité d’Hedwige Chevrillon revient sur le succès rencontré la semaine précédente lors du lancement officiel de Qwant en Allemagne.

JMR : « Nous avons lancé Qwant en Allemagne la semaine dernière avec le succès inouï qui je crois est du [au]  fait que notre outil est beaucoup plus pertinent aujourd’hui après un an et demi de contributions des internautes français que lorsque l’on la lancé en France il y a quelques mois. »

Deux questions nous  sont souvent posées lors des interviews et des rencontres avec les journalistes :

Est-ce que Qwant est un projet dans la durée ? Souhaitez-vous revendre ?

JMR :  « C’est juste de la folie. Nous on pense à faire quelque chose de pertinent qui soit vraiment utile aux gens, qui soit transparent et qui soit un grand service dans un grand marché. Après les utilisateurs vont se saisir de ce marché et notre conduite sera dictée par le futur. »