Tristan Nitot sort le livre « Surveillance:// »

Fondateur de Mozilla Europe, actuellement chez Cozy Cloud et auparavant membre du Conseil National du Numérique, Tristan Nitot multiplie les casquettes. Celle d’auteur est la dernière en date, puisqu’il publie le livre « Surveillance:// » (C&F éditions) où il compile les billets de son blog.

Lancement livre surveillance - Numa - Tristan Nitot
Lancement du livre « Surveillance:// » de Tristan Nitot au Numa. (Crédit : Qwant)

À l’occasion de la sortie de cet ouvrage, Tristan Nitot s’est prêté à l’exercice de l’interview pour la Team Qwant.

De quoi traitez-vous dans votre livre Surveillance:// qui sort aujourd’hui ?

Aujourd’hui, différents outils numériques (nos PC, nos smartphones, les services en ligne) captent de plus en plus de données. Cela a permis la mise en place d’une économie de la donnée dont les utilisateurs sont finalement exclus. L’objectif du livre est d’expliquer comment cela fonctionne et pourquoi c’est un problème. J’utilise souvent l’histoire de deux cochons qui discutent dans une porcherie : le premier se félicite d’avoir toute cette nourriture gratuite, et le second se réjouit d’avoir un toit gratuit. Pourtant, nous savons tous que les cochons ne sont pas les clients du fermier, et que ce dernier les loge et les nourrit pour qu’ils finissent en saucisson.

geek_and_poke_-_pigs_and_the_free_model_-_fr
(Crédit : CC-BY Geek & Poke)

Pourtant, rares sont les personnes qui réalisent qu’en utilisant la plupart des outils numériques comme Facebook et Google, ils nous mettent dans la position de cochons du numérique. Heureusement qu’il existe de rares outils comme Qwant qui refusent de pister leurs utilisateurs…

Quel est le risque de la domination des GAFA pour notre société ?

En juin 2013, le lanceur d’alerte Edward Snowden, contractuel auprès de la NSA (services américains de surveillance), révèle que l’objectif de cette agence est de surveiller les communications du monde entier, nous mettant sous surveillance via nos outils numériques et téléphoniques.
Cela est très coûteux et les budgets pourtant faramineux de la NSA n’y suffiraient pas si nos données n’étaient pas toutes stockées au même endroit. C’est la centralisation de nos données chez les GAFA qui rend économiquement possible la surveillance de masse.

On parle souvent de « sécurité » mais qu’en est il de la « sureté » des citoyens aujourd’hui ?

Effectivement, il y a là un vrai problème en ce moment, dans la mesure où les gouvernements étendent leur surveillance de masse. En France, la loi Renseignement, adoptée en juillet 2015, en est un exemple flagrant, car elle permet aux services de renseignement d’utiliser des outils pour surveiller les communications téléphoniques, les déplacements et l’utilisation d’Internet à des échelles massives, bien loin de la surveillance des lignes téléphoniques d’antan, qui était forcément ciblée. Par ailleurs, suite aux attentats, les citoyens sont de plus en plus fréquemment résignés à accepter la surveillance de masse, aux dépends de leurs libertés fondamentales. Finalement, avec en cherchant plus de sécurité, face au terrorisme, on détruit progressivement nos libertés, qui sont pourtant l’essence de la démocratie… Ça n’est pas pour rien que le droit, depuis la déclaration universelle des droits de l’homme (1948) jusqu’à nos jours, insiste sur le droit à la vie privée. Ainsi, les CNILs européennes ont déclaré en 2014 (voir lien) :

Article 6 : La surveillance secrète, massive et indiscriminée de personnes en Europe (…) n’est pas conforme aux Traités et législation européens. Elle est inacceptable sur le plan éthique.

Article 7 : L’accès à des données à caractère personnel aux fins de sécurité n’est pas acceptable dans une société démocratique dès lors qu’il est massif et sans condition.

Quelles sont les alternatives aux GAFA que vous conseillerez à nos lecteurs d’utiliser ?

Ça n’est pas facile d’éviter le pistage à 100%, mais ça n’est pas une raison pour baisser les bras, car il existe de nombreuses moyens de limiter le pistage. Utilisez Firefox avec un outil comme Ghostery pour éliminer les mouchards. Et comme moteur de recherche, Qwant.com, forcément ! Et si vous avez un peu plus de courage, évitez d’utiliser Gmail, qu’on pourra remplacer par l’achat d’ un nom de domaine chez Gandi.net, par exemple. Ainsi, on dispose d’une adresse mail avec un nom de domaine personnalisé (moi c’est tristan@nitot.com, par exemple). A coté de cela, je travaille maintenant chez Cozy Cloud, qui fait une solution de cloud personnel, c’est à dire un cloud qui est respectueuse de la vie privée des utilisateurs.

Notre objectif, redonner le pouvoir aux utilisateurs sur leurs données !

Petite question bonus, on a remarqué que vous êtes très actif sur Twitter. Quels sont les comptes que vous aimez le plus suivre ?

Beaucoup de comptes de journalistes, par exemple @decodeurs, @rue89 et @libe. Mon éditeur : @CetFeditions. Côté technologie, @LaQuadrature et @snowden.  Côté famille, mon fils, qui fait du rap :
@rnitot. Et bien sûr @qwantcom !

Retrouvez nous sur les réseaux (Facebook / Twitter) pour participer à notre jeu concours et peut-être remporter votre exemplaire !

fullsizerender

Ou bien participez directement depuis le blog en nous laissant un commentaire au bas de l’article ⬇️